793d9bd9-6df9-4908-a302-88293d18ef35

Le Budget 2021 du CPAS – Mon intervention au Conseil Communal

ActualitésPolitique

Mesdames, Messieurs,

L’année 2020 restera dans nos mémoires comme une année « Hors-Normes ». 

Alors que nous débutions l’année sous les meilleurs hospices en inaugurant le Home Sacré Cœur flambant neuf, après des années de réflexions, de tergiversations, de négociations et que nous étions parvenus en un temps record à construire ce complexe, nous permettant ainsi d’accueillir nos résidents dans de meilleures conditions et d’ouvrir une Résidences-Services, qui fut rapidement remplie, ainsi qu’un centre de court séjour et un centre d’accueil de jour. 

Alors qu’à peine la cérémonie terminée, nous étions en train de préparer la suivante : celle de l’inauguration du Nouvel Home Paul Demade, qui là, après des années de travaux, et j’ose le dire, de galères, nous étions également parvenus à finaliser ce chantier.

Tout s’est brusquement arrêté, lorsque le 03 mars, j’ai réuni mes équipes pour leur demander la plus grande vigilance, l’achat de matériel et la mise en place préventive de mesures pour l’accueil et les visites. A l’époque, je ne savais pas ce qui arriverait mais mon attention était attirée vers ce qui se passait à l’étranger. Si je voulais m’assurer d’être prêt au cas où, j’étais loin de m’imaginer le reste de l’année.

Fermeture de nos structures, isolement des résidents, testings répétés, procédures complexes, soutien de l’armée, première vague puis seconde vague encore plus forte, …

Cette crise sanitaire a modifié notre mode de vie, nos relations, notre action, notre vision. 

En tant que service public local, notre devoir était d’être réactif, créatif, d’être là pour nos bénéficiaires, pour leur entourage et de manière plus large être là pour notre population afin de jouer notre rôle de sécurité sociale locale.

Et les équipes du CPAS de Comines-Warneton ont été au rendez-vous : livraisons de courses à domicile pour les personnes âgées de plus de 65 ans et isolées, pour les personnes porteuses d’un handicap ou confinées, mobilisation de bénévoles pour préparer des colis de produits locaux, mobilisation des fonds du week-end solidaire, distribution à domicile des colis alimentaires, création des premiers sas extérieurs de visite, mise en ligne de la chaîne du bonheur, activation de nos partenaires qui nous ont permis de donner des tablettes numériques aux résidents afin de garder le contact avec leurs proches et d’établir des sessions Skype, d’obtenir des repas pour le personnel, des messages et dessins pour les résidents, de mettre en place des expositions temporaires, de fêter une centenaire, …

Cette année 2020 restera donc également l’année de la solidarité et de la générosité.

Et malgré les différents confinements, nous avons maintenu notre activité et nos missions tant dans :

L’action sociale, via notamment le revenu d’intégration sociale (160 en moyenne) et qui implique la signature d’un PIIS (335).

La gestion budgétaire et/ou la médiation de dettes qui comptabilisent respectivement 161 et 177 dossiers.

La permanence juridique gratuite qui a accueilli 46 personnes.

Le logement avec nos 29 maisonnettes pour personnes âgées, notre logement de dépannage cogéré avec Lysco, nos 3 studios de transit, nos 4 logements sociaux de petite taille, nos 4 logements standard et nos 3 logements d’urgence. A noter que pour 2021, nous aurons un logement d’urgence supplémentaire.

L’énergie avec les 233 interventions de notre tuteur et de notre assistante sociale. 

Les services à domiciles et notre intervention dans les services d’aides aux familles et aux personnes âgées à hauteur de 33.600 heures et notre service interne de repas à domicile qui est arrivé à quasi saturation en plein cœur de la crise sanitaire.

Et enfin nos maisons de repos qui comptabilisent 165 lits dont 90 MRS puisque nous avons obtenu la reconnaissance de 5 nouveaux lits MRS à Comines et 10 à Warneton. Vous aurez d’ailleurs à approuver, dans quelques instants, une proposition de modification du cadre du personnel, nous permettant ainsi de répondre à toutes les exigences de cette nouvelle reconnaissance.

Nous avons également mobilisé le fonds fédéral Covid-19 prioritairement pour venir en aide aux indépendants et commerçants de notre entité (7 à ce jour pour un budget de 25.000 euros)  ainsi que pour lutter contre la fracture numérique en prenant en charge l’acquisition de 71 ordinateurs pour 62 familles.

Et malgré cette crise sanitaire, et les dépenses engendrées pour sa gestion (plus de 110.000 euros hors frais de personnel supplémentaires), notre Centre affiche un budget qui n’augmente quasi pas l’intervention communale et qui nous permet de maintenir tous nos services tout en investissant dans notre parc immobilier, qui nous permettra au 01 janvier d’être opérationnel pour la future plateforme frigorifique dans le cadre de l’aide alimentaire sur notre entité, de finaliser les aménagements de nos nouvelles maisons de repos, de remplacer les véhicules de notre service de repas à domicile, …

Pour l’année 2021, le budget ordinaire s’élève à 15.353.329,28 € et pour l’extraordinaire à 571.500,00 €. L’intervention communale reste quasi identique à l’année dernière, à savoir 2.829.372,55 €.

Si l’on se focalise sur les aides financières octroyées pour la prise en charge de frais pharmaceutiques ou d’hospitalisation, d’hébergement, d’activités socioculturelles, … elle ne représente pourtant que 424.500,00 euros, soit 2,8 % du budget. Il est à noter que notre Centre enregistre plus de demandes relatives à l’aide locative (avance de garantie locative et/ou allocation loyer) ainsi que dans certaines prises en charge.

L’ensemble de ces chiffres, vous pourrez les retrouver dans la note de politique générale que vous avez reçue ou sur notre site Internet. Sachez qu’à l’avenir, nous proposerons deux documents différents. Une note de politique générale axée sur le budget et un rapport d’activités en accompagnement des comptes.

Pour 2021, l’accent sera mis sur l’accueil en maison de repos, la mise en place du télétravail pour le Centre administratif et des outils numériques en Maisons de Repos, la gestion des déchets, la modernisation en terme de nouvelles technologies, la restructuration du service insertion (et ce malgré la baisse des financements européens) et, en fonction des résultats de l’étude d’opportunités, le lancement d’un service d’insertion sociale. Nous poursuivrons également notre travail pour finaliser la rénovation du logement d’urgence Rue Duribreu et réhabiliter l’ancien Home de Ploegsteert avec une première phase qui consiste en l’aménagement de l’ancienne salle d’animation afin d’y accueillir la permanence ploegsteertoise de l’ONE. Nous devrons également nous préparer à devenir le seul opérateur de logements publics à court et moyen terme si le Conseil de ce soir approuve la convention de mise en gestion.

La réalisation de ce budget réaliste, cohérent et ambitieux qui nous donne les moyens de mettre en place nos projets pour cette nouvelle année, n’est rendue possible que par l’investissement et le professionnalisme de chacun des agents du CPAS de Comines-Warneton. Je tiens, ici, publiquement à les féliciter pour leur disponibilité et leur saine gestion de nos infrastructures.

Quant à la gestion de la crise sanitaire, tout comme vous avez pu le faire, en tant que conseillers communaux, sur les réseaux sociaux ou en applaudissant les soirs de première vague, vous avez l’occasion ce soir, de féliciter tous les acteurs œuvrant dans nos maisons de repos public en approuvant la modification du statut pécuniaire. 12.500 euros qui récompenseront ces héros du quotidien et qui retourneront directement dans les caisses du commerce local. Sachant que d’autres structures privés de l’entité et même des structures paracommunales où siègent des conseillers communaux (de la majorité comme de l’opposition) ont octroyés ces chèques, je ne comprendrai pas et le personnel en question ne comprendrai pas non plus que l’on ne reconnaisse pas ce soir, leur travail en plein cœur de la première vague de la crise sanitaire alors qu’ils et elles ont été au plus près, voire même touché par ce virus dans l’exercice de leur fonction. 

 

Merci.

Et parce que la solidarité se construit dans une relation de confiance, je vous demande chers conseillers d’apporter votre soutien à notre Centre en votant favorablement ce budget 2021.

#fierdemoncpas

Ajout : La majorité MR-ECOLO-MCI a voté contre les chèques aux travailleurs, pour la seconde fois, prouvant ainsi que les discours envers le personnel soignant ne sont qu’une opportunité politique qui ne se concrétisent jamais dans les actes. Dommage de considérer que le personnel en Maisons de Repos n’a fait que son travail et n’a pas été surchargé par la crise Covid. Dommage également pour les commerçants locaux qui se voient privés d’un budget de 12.500 euros. Décidément, cette crise sanitaire a fait tomber les masques. Le budget a toutefois été approuvé à l’unanimité.

 

Previous
Journée mondiale du bénévolat : Merci !

Actualités